6 conseils de quartier réclament une Vision zéro accident

91 automobilistes, 31 piétons et 16 cyclistes sont décédés ou ont été grièvement blessés en 2015.

Les conseils de quartier veulent mettre fin à l’hécatombe sur nos routes. Seulement dans la région de la Capitale-Nationale, 91 automobilistes, 31 piétons et 16 cyclistes sont décédés ou ont été grièvement blessés lors d’une collision en 2015.

C’est beaucoup trop, estiment les conseils de quartier de la Cité-Universitaire, des Chutes-Montmorency, de Lairet, de Maizerets, de Montcalm et du Vieux-Limoilou, qui aimeraient que la municipalité se dote d’une Vision zéro accident, comme l’ont fait plusieurs villes de par le monde.

La Vision zéro est l’approche suédoise en matière de sécurité routière. Elle peut se résumer en une seule phrase : aucune perte de vie n’est acceptable.

En Suède, elle a permis de réduire de 50% le nombre de décès impliquant des piétons en seulement 5 ans. Pour ce faire, elle remet en cause le modèle coûts-avantages, qui a présidé au développement du réseau routier, en faisant primer la sécurité des usagers sur la fluidité de la circulation.

La Vision zéro reconnaît que les humains sont faillibles, mais considère que les erreurs commises sur la route ne devraient pas être fatales. À cette fin, elle exige des concepteurs du réseau routier qu’ils mettent en place des aménagements sécuritaires, pour minimiser les risques et protéger les plus vulnérables.

De la Suède au Canada

 

Au Canada, la ville d’Edmonton est la première à s’être dotée d’une Vision zéro accident, en 2015, avant que Montréal ne lui emboîte le pas, l’année suivante.

Parmi les mesures mises de l’avant par l’administration Coderre pour concrétiser sa stratégie, notons la réduction de la limite de vitesse à 30 km/h dans les quartiers résidentiels, le réaménagement des intersections et des artères les plus dangereuses et le déploiement de mesures de sécurité sous 57 viaducs, incluant des corridors cyclables.

Au cours des derniers mois, six conseils de quartier ont adopté une résolution invitant la Ville de Québec à suivre l’exemple de la métropole en se dotant d’une Vision zéro. La résolution, adoptée à la demande de la Table de concertation vélo des conseils de quartier, est libellée comme suit :

CONSIDÉRANT la réduction drastique du nombre d’accidents graves et mortels dans les villes s’étant dotées d’une Vision zéro accident en matière de sécurité routière.

CONSIDÉRANT la décision de la Ville de Montréal d’adhérer à la Vision zéro en matière de sécurité routière qui s’articule autour des quatre principes suivant :

1. Éthique : La vie humaine est prioritaire – encore plus que la mobilité
2. Responsabilité : Les concepteurs, gestionnaires et usagers partagent la
responsabilité
3. Sécurité : Les systèmes de transport doivent tenir compte de la faillibilité des
humains – principe du « système qui pardonne »
4. Changement : Les concepteurs, gestionnaires et usagers doivent accepter le changement de paradigme

CONSIDÉRANT PAR AILLEURS la volonté, exprimée par la Ville de Montréal, de créer un Réseau canadien des villes pour une Vision zéro accident.

Le conseil de quartier … invite la Ville de Québec à se doter d’une stratégie Vision zéro et à adhérer au Réseau des villes pour une Vision zéro accident fondé par la Ville de Montréal.

D’autres conseils de quartier devraient l’adopter au cours des prochains mois.


Référence :

SAAQ. (2016). Bilan 2015 : accidents, parc automobile et permis de conduire. Québec.

Une réflexion sur “6 conseils de quartier réclament une Vision zéro accident

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *